Le Cardinal Barbarin explique dans La Croix pourquoi il participera à la prochaine Manif Pour Tous

"Moi, Philippe, prêtre, je ne peux pas «passer mon chemin»! Par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon.

 Le cardinal Philippe Barbarin participera à la «manif pour tous», le 2 février, à Lyon.

Après une année de mobilisation, on entend ici ou là que le « mariage pour tous » aurait divisé les Français, et les catholiques en particulier. C’est vrai pour une part. Mais ce qui frappe aussi, ce sont les nouvelles convergences qui sont nées, parfois inattendues. Je n’oublierai pas, par exemple, le président du Conseil régional du culte musulman de Rhône-Alpes, répondant à la presse à mes côtés, le 13 janvier 2013: «Non, il ne faut pas cette loi pour la France!»Intérieurement, j’entendais: «Que votre oui soit oui ; que votre non soit non!» Et je me disais: «Il sait dire non, lui, avec douceur et fermeté.»

Des dialogues ont été amorcés et approfondis, ce qui a permis de connaître et de comprendre comme jamais auparavant la situation de personnes homosexuelles. Plusieurs d’entre elles m’ont encouragé à manifester.

Pour de nombreux chrétiens, ce fut l’occasion de mettre en œuvre la dernière consigne de Jésus: «Vous serez mes témoins.» Parmi les témoignages, j’en retiens trois : la pétition de 700 000 signataires « oubliée » par le Conseil économique, social et environnemental,les foules innombrables qui ont envahi les rues de Paris et les places de nos villes de province en 2013, puis l’émergence forte, respectueuse et silencieuse des «veilleurs».

 

le-cardinal-barbarin-explique-dans-la-croix-pourquoi-il-participera-a-la-prochaine-manif-pour-tous