Gender : quels repères élémentaires pour nos enfants ?

Garçon ou fille est-ce relatif ?

Aujourd'hui, nous identifions nos enfants comme "garçon" ou "fille" - en fonction du sexe identifié à la naissance - et il nous semble bien naturel qu'ils grandissent en effet comme "garçon" ou "fille"... tout simplement.

D'après les études sur le Gender, les choses ne seraient pas si simples. Elles distinguent le sexe biologique du sexe social, ou encore du sexe ressenti par l'intéressé. Le sexe identifié à la naissance est relativisé. On ne naîtrait pas "garçon" ou "fille", mais on le deviendrait...ou non... Tout serait relatif

Sommes-nous prêts à ce que nos enfants entendent un discours qui relativise le fait qu'ils sont garçon ou fille ? Acceptons-nous qu'on brouille auprès d'eux leur identité sexuée ?

 

Homme / femme : Différents et complémentaires ?

Aujourd'hui , nous ne voyons bien sûr aucune "supériorité" d'un sexe sur l'autre, mais nous voyons bien que la reconnaissance de la différence et de la complémentarité homme/femme est structurant pour notre enfant. Cette reconnaissance est même nécessaire pour faire progresser l'égalité homme/femme dans la société.

Les études sur le gender tendent à gommer les différences homme/femme, à considérer comme une "construction sociale destinée à assurer la domination d'un sexe sur l'autre" que les garçons et les filles soient reconnus comme réagissant différemment, communiquant différemment, s'ahbillant et jouant différemment.

Sommes-nous prêts à ce que nos enfants voient leurs repères brouillés par un discours qui nie la réalité des identités sexuelles homme/femme ? qui réduit l'homme et la femme àleur rôle social en mettant de côté leur être ? Qui déclare que l'homme et la femme sont identiques et interchangeables ?